Vêtements de grossesse

Filtres principaux
3 247 articles

Le style des vêtements de grossesse s’imposent dans les garde-robes féminines

Longtemps les femmes se sont abstenues de mettre en avant leur ventre qui s’arrondissait, soit parce que la société voulait qu’elles restent chez elles, soit parce que le phénomène de mode n’était pas encore passé par là. Les vêtements de grossesse n’ont commencé à se diversifier que sous le règne de Louis XIV qui avait l’habitude de faire des bébés à ses nombreuses maîtresses. L’une d’entre elles, plus maligne que les autres, mais plus souvent en attente d’un enfant adultérin royal, eut l’idée d’ajouter des plis à ses robes pour masquer ses rondeurs. Madame de Montespan est, dit-on, la première styliste pour femmes enceintes.

Au fil du temps, les femmes ont continué d’ajouter, çà et là, diverses pièces de tissu à leur toilette, ainsi qu’à en diversifier la coupe. Afin de bénéficier de plus d’aisance, bien sûr, mais également pour pouvoir continuer à suivre la mode et à se sentir toujours féminines (car rien n’est plus réducteur que de se voir uniquement attribuer le rôle de future mère, alors que l’on n’en reste pas moins une femme.). Au siècle dernier, la mode des femmes enceintes, dont le ventre était enveloppé comme dans un papier bonbon, a eu son heure de gloire jusque vers les années 80. Ensuite (on aurait envie de dire « enfin »), les stylistes se sont intéressés au genre et ont créé des pièces faciles, confortables et jolies. Il était temps.

Coloris toniques et style avenant de vos tenues de grossesse

De la couleur, oui, mais pas que : découvrez au cœur de notre sélection la gamme chromatique destinée à accompagner vos mois d’attente. Beaucoup d’unis ou de discrets chinés viennent ici habiller la silhouette des femmes enceintes de sobriété et de simplicité. L’arrondi du ventre étant rapidement visible, inutile de le rendre encore plus proéminent. Ainsi des noirs, des gris et des écrus appliqués sur des tee-shirts et des blouses viennent-ils taquiner le rouge éclatant de certains pullovers et l’énergique orange de vos leggings. Quant aux imprimés, s’ils se font raffinés, c’est surtout pour ne pas ajouter de l’ampleur au volume déjà occupé par bébé. Un rien suffit. Plus serait cavalier.

De leur côté, les coupes des nouvelles tenues de grossesse savent désormais offrir aux femmes l’aisance nécessaire pour mouvoir leur corps, en l’accompagnant souplement, sans le brimer. Ici, une ceinture en molleton de coton accompagne un jean taille basse (ni vu, ni connu). Là, une taille dite « empire » souligne finement le dessous de la poitrine et fait la part belle à l’amplitude d’une robe (mais, encore une fois, sans plus.). Le mieux étant l’ennemi du bien. Enfin, vous pouvez compter sur des lins, des jerseys, du cachemire ou encore de la soie, pour s’ajouter au simple coton. Il n’y a ici que de la douceur, rien que de la douceur.

Parce que le temps passe quand même

Au bout de ces longues, si longues semaines devenues des mois, quand bébé aura enfin pointé le bout de son joli petit nez, vous apprécierez d’enfiler encore un peu ces vêtements de grossesse qui n’auront plus vraiment lieu d’être, mais qui vous offriront toujours un peu de ce confort tranquille dont vous aurez besoin. Faciles à démarier, ces tenues continueront à vous accompagner quelque temps, juste assez pour que vous puissiez retrouver sans peine votre garde-robe d’avant. Vous verrez, la transition se fera sans souci, tant les créateurs ont bien réfléchi à l’affaire.